8 choses que j’adore en Corée

Oui cette photo est l’immortalisation d’une tentative ratée de faire un cœur avec les doigts.
Sans plus attendre voilà un petit top des choses qui participent au fait que je me sente bien ici en Corée.

  1. Le Norebang ! – Karaoké CoréenJ’aime bien chanter. C’est un euphémisme. J’adore la musique. Qu’il pleuve ou qu’il fasse beau, que je sois triste ou heureuse. Je chante. C’était parfois un peu pénible pour les gens qui me côtoyaient au quotidien en France ( Mathieu). Heureusement les coréens ont cette invention géniale appelée Norebang ! Ce sont des pièces plus ou moins grandes que l’on peut privatiser pour chanter en toute intimité, seul, ou encore mieux avec ses amis ! Autant dire que beaucoup de soirée arrosée finissent au Nolebang en Corée. Certains se louent « à la chanson », tandis que d’autres sont « à l’heure ». Il y a même quelques tous derniers succès français au menu : Piaf, Montand, Dassin, Claude Francois, bourvil…Joie.
  2. Les transports Une des aspects de ma vie que j’apprécie le plus ici, c’est ma liberté de mouvement. Je n’ai jamais à me soucier de comment je vais rentrer chez moi car je suis toujours à 40 minutes maximum en métro de mon quartier. Le métro est propre, clair, rapide, et mène absolument partout. Au début c’était un peu dur de m’y retrouver. Mais il existe une application très utile qui vous trace toute seule votre itinéraire. Les derniers trains s’arrêtent par contre à 00h00, 00h30 ce qui est peut-être un peu tôt. Heureusement, les taxis, peu chers, sont là pour prendre le relais. Petit point négatif, les chauffeurs font un peu leur loi ahah. Il m’est déjà arrivé de me faire refuser par 5 taxis de suite car le trajet n’était pas assez long à leur goût ( c’est normalement interdit).Toujours prendre les taxis orange, les noirs et gris sont plus chers . Autre alternative, les bus. Parfois plus rapides que le métros, ils ont aussi leur propre application.
  3. La sécurité: En lien avec la praticité des transports, on sent très libre ici, car Séoul offre un sentiment de sécurité que je n’avais jamais ressentit dans d autres villes europeenes.
    Au sujet des vols… Comment dire, il y certains bars très fréquentés qui mettent à disposition des chargeurs de portable: une dizaine sur une même table. Aux heures de grandes fréquetations vous avez donc sur cette table, iphones samsung et autres, plus récents et plus chers les uns que les autres. Et personne n’a peur qu’on ne lui vole. De manière plus générale, j’ai même du apprendre à être moins méfiante et plus insouciante quand il s’agissait de laisser mes affaires seules. Anecdote, il semble par contre nécessaire de faire attention à son papier WC. Une amie qui venait d’en acheter et l’avait posé à coté d’elle le temps de faire autre chose s’est soudainement aperçue que l’objet avait disparu. Un homme courant vers l’horizon le papier wc dans les main… Voilà. Donc le vol existe en Corée mais il faut plus faire attention à son papier wc qu’à son smartphone. Le sentiment de sécurité dans les rues et dans le métro est beaucoup plus important aussi. En 4 mois, je n’y eu affaire à aucune remarque désobligeante dans la rue. Je n’ai assisté à aucune bagarre ( excepté de vieilles femmes « s’expliquant bruyamment avec leur mari »), altercation (ou vol de papier Wc). Un des seuls trucs un peu louches qui se déroule dans la rue est l’approche un peu déguisée des membre de certaines églises, voire sectes en recherche de fidèles. Mais j’en parlerai une autre fois.
  4. La culture de l’accueil et du partage. Ces deux points ne sont pas toujours liés et chacun les ressent différemment. Dès mes premiers jours en Corée, j’ai été agréablement surprise par la gentillesse des Coréens envers les étrangers et surtout ceux qui ont l’air de touristes égarés. Les personnes âgées en particulier sont souvent curieuses et essayent avec leur quelques mots d’anglais de savoir d’où je viens. Je leur réponds avec mes quelques expressions de coréen et pour me remercier ils m’offrent un chewing-gum, un fruit, un actimel ou me proposent de m’assoir avec eux sur les places réservées aux personnes âgées dans le métro. Les places étant rares à certaines heures, cette alliance s’avère stratégique. A de nombreuses reprises, des Coréens ou Coréennes m’ont proposé leur aide dans le métro voyant que j’étais un peu perdue. Ça rassure, surtout les premiers jours.De manière générale, j’ai le sentiment que les coréens sont curieux à propos des étrangers et veulent donner une bonne impression de leur pays.A plus grande échelle, j’ai même assisté à un concert de K-pop organisé par le gouvernement, gratuit uniquement pour les étrangers ( surtout pour promouvoir les JO de 2017). Alors oui c’est vrai les Coréens ont parfois des réactions stéréotypées envers les étrangers : par exemple, une blonde va souvent être perçue comme Russe ou Américaine, une personne noire comme Africaine. Mais je n’ai jamais eu l’impression que ces réactions étaient méprisantes. La plupart des européens ne peuvent pas non plus différencier les différentes nationalités asiatiques par le physique.Il existe cependant des cas de racisme plus avérés et moins innocents, des personnes qui vont considérer que la Corée va mal car de plus en plus d’étrangers sont sur le territoires, des clubs ou restaurants qui refusent les étrangers ( toujours de façon très polie, on vous dit qu’il n’y a plus de chaise alors qu’il y en a trois de libres à la table d’à coté.)
  5. Etre un peu exotique.Petit moment égocentré, la Corée étant un pays encore assez peu « multi-ethnique » je trouve assez drôle d’avoir un physique exotique (grande pour ici, blonde aux yeux verts). J’ai pu remarquer plusieurs attitudes à mon égard :L’indifférence : Séoul étant une ville avec quand même beaucoup d’expatriés la majorité des gens n’est plus surprise de voir des occidentaux. La surprise/peur: ça me fait toujours beaucoup rire, et je n’aurai jamais la certitude que ce soit lié à mon apparence mais certains Coréens semblent presque effrayés en me voyant et baissent systématiquement le regard, un peu choqués. J’ajoute cependant qu’en Corée fixer les gens dans les yeux n’est pas très poli. Ceci explique peut être cela. La curiosité: Il arrive que certains coréens me fixent franchement et parlent à mon propos comme si je ne les entendais pas. C’est souvent les enfants ou les personnes âgées, peut être moins habitués à voir des étrangers.Dans la plupart des cas les personnes âgées vont ensuite m’aborder, me demander d’où je viens ou affirmer catégoriquement que je suis Russe. Quand je leur dit que je suis française, ils semblent à deux doigts de me demander de vérifier mon acte de naissance ahah. J’ai ensuite droit à mon petit cadeau ( point 4) et à des remarques sur mon physique allant du « tu es jolie » à  » tu as de grosses joues ». :p Le tout, dit avec un grand sourire. J’adore. Non pas le fait d’attirer l’attention. Mais d’avoir un prétexte pour discuter avec les gens. Il est rare d’avoir l’occasion de pouvoir parler à des inconnues en Coree. peu de surprises se déclenchent au quotidien alors que préféré saisir l occasion et ce meme si cela se produit dans des endroits quelques peu embarrassant comme dans les bains du jjimjilbang…Un étudiant coréen est carrément venu me parler directement en Russe une fois…Il a vite compris son erreur devant ma tête ahurie.Les deux dernières attitudes sont plus fréquentes quand je quitte Séoul, et notamment quand j’avais été à Deajeon .
  6. La simplicité de la vie La vie quotidienne ici est assez simple et sans chichi ( surtout parce que je suis étudiante ).Par exemple, la plupart du temps au restaurant un unique plat est commandé pour tout le monde, ou alors plusieurs plats que tout le monde partage. C’est moins cher et on peut goûter à plusieurs plats. Globalement, tout est moins cher. Il y a plein de petits commerçants dans les rues à qui vous pouvez acheter des pâtisseries traditionnelles pour 3000 wons, des kimbaps, parfois des mandarines…Tout est ouvert très tard : jusqu’à 22 h pour les magasins normaux, h24 pour les épiceries… Bref il est impossible de manquer de quoi que ce soit. Mon quartier est comme un petit centre ville et quand je sors d’Anam, pas besoin de trop se préoccuper du retour car les transports sont hyper pratiques.L’administration est siiiiiii rapide est très bien organisée ! Il ne faut que 1h et 2jours pour refaire une nouvelle carte bleue, vous pouvez réserver un horaire pour les démarches avec l’immigration… Bref, 21 ans de frustration administrative française évacués en 4 mois.
  7. Le bingsu et les kimbapsLe bingsu c’est ça : Miammmmmm ! C’est un dessert glacé, avec pleins de parfums au choix. Ce qui est original c’est que la crème glacé repose sur une espèce de glace broyée. C’est un peu comme manger de la Neige avec des fruits, du chocolat et de la glace. Et c’est bon !Et les kimbaps c‘est ça : Quand je pense à tous les makis super chers que j’ai achetés sans connaitre l’existence du kimbap ! C’est un peu comme un maki en plus fin et large, avec plusieurs goût au choix, à la différence qu’il n’y a pas de poisson cru. Les parfums sont plutôt viande, crevette,fromage, kimchi… La BASE, pour 4 000 wons ( 3 euros) les deux rangées. Chaque restaurant à sa propre recette, du coup chaque personne connaît son  » meilleur restaurant à Kimbap », et personnellement je suis toujours partante pour les tester et me faire ma petite dose de légumes.
  8. Mon université et le fait d’étudier dans un contexte international. Mon semestre vient de se terminer et je me sens vraiment chanceuse d’avoir pu rencontrer des gens du monde entier. J’ai le sentiment d’avoir beaucoup mûrit grâce à ces rencontres car j’ai relativisé l’importance de certaines idées reçues que je pouvais avoir de mon éducation française. En discutant avec beaucoup de personnes de cultures différentes, aux parcours différents, je me suis encore plus rendue compte qu’il était important de trouver sa propre voie sans trop se fier aux barrières imposées par notre culture ou éducation. Par exemple, penser que telle chose doit être absolument faite à tel ou tel âge. Ce genre de chose est relatif et change beaucoup d’un pays à l’autre. Dans ce contexte international, mon niveau d’anglais à augmenté proportionnellement à la baisse de mon niveau d’espagnol, et je suis maintenant un peu plus capable de m’adapter au différents accents. J’ai plus de vocabulaire, une meilleure compréhension. Et surtout j’ai pu me rendre compte que malheureusement un cliché est un peu vrai, les niveau d’anglais des Français est, je trouve, un peu plus faible que la moyenne des autres élèves européens. Mais c’est pas grave car at liste, ze Freunch Accent iz very sexy.J’ai aussi déjà fait un article sur Ku, mais l’université est tellement bien. J’ai vraiment de la chance de pouvoir découvrir l’esprit « campus« .

Voilà certains aspects de ma vie à Séoul qui me plaisent beaucoup, certains sont vraiment minimes mais rendent la vie plus douce.
Et toi cher lecteur, si tu es venu en Corée, qu’y as-tu particulièrement aimé ?

7 commentaires sur “8 choses que j’adore en Corée

Ajouter un commentaire

  1. « Le papier WC » Désolé mais ça fait 5 minutes que je ris aux larmes à cause de ça !! Faudrait que je teste un jour le kimbap, j’en ai jamais eu l’occasion. Pour les Séouliens et leur réactions envers moi, je suis déjà préparée depuis toute petite. Quand je suis à Paris, bizarrement les étrangers viennent vers moi.. Puis ensuite, j’ai compris que la plupart pensais que j’étais une touriste comme eux et (majoritairement) pansait aussi que j’étais sois afro-américaine, soit métisse afro-asiatique. Je rigole à chaque fois.
    Ton article m’a donné envie de faire un échange universitaire fissa !!

    J'aime

    1. Oui ahah ! Franchement… Ca coûte un euros cinquante le papier wc ici…
      Moi j’adore, en plus c’est pas cher c’est encore meilleur.
      Ca peut être sympa pour rencontrer des gens ça !
      Oui, ou que ce soit c’est vraiment une super expérience, je te le conseille sans hésitation !

      J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :