Chuseok avec une famille coréenne.

Comme promis, voilà plus de détails sur la ville natale de mon amie Yonghwa et sur Chuseok.

A l’origine, cette dernière avait lancé son invitation quand une amie française avait exprimé le souhait de découvrir la campagne coréenne et de, je cite,  » se promener dans un village paumé « . Une semaine plus tard, nous étions dans le train en direction de Daejeon « village » qui s’est en fait révélé être la cinquième ville de Corée et compter plus d’un million et demi d’habitants ! La ville a même accueilli des événements d’envergure majeure par le passé: l’exposition universelle de 1993 et quelques matchs de la coupe du monde de football en 2002. Certes, la taille de Séoul, capitale macrocéphale, n’est pas comparable mais il semblerait que Français et Coréens n’aient pas tout à fait la même vision du « village paumé ». :p

La famille de mon amie vit dans un quartier résidentiel de la ville composé de grandes barres d’immeubles comme on en voit beaucoup en Corée. En voici de Séoul : ici.
Appelés « Tanjis », ces habitations prolifèrent dans les grandes villes coréennes depuis les années 70. Contrairement à ce que peut laisser penser leur apparence et, comme en France dans les années 50, ces grands ensembles sont des symboles de la vie et du confort moderne. Ils abritent souvent des familles de classe moyenne à bourgeoise.

Yonghwa vivait dans un de ces appartements avec ses parents, son frère et sa grand-mère, avant de partir faire ses études à Séoul. Ce sont eux qui nous ont accueilli très chaleureusement à notre arrivée. Ils ne parlaient pas anglais, nous ne parlions pas coréen, mais nous nous sommes très bien compris. Sans oublier, que Yonghwa nous avait appris quelques formules de politesses avant notre arrivée.

En début d’après midi, nous avons cuisiné des plats très populaires pour le jour de Chuseok qui aurait lieu le lendemain. Les trois premiers se font à chaque vacances tandis que le dernier est spécifique au Thanksgiving coréen.

chuseok2

De gauche à droite:

  1. 꼬치전 [ggochi jeon]: Brochettes de légumes et de jambons, pannées et frites.
  2. 동그랑땡 [donggurang ddeng]: galettes de porc et de patate douce assaisonnées aux oignons. C’est moelleux, doux et un peu sucré !
  3. 두부전 [dooboo jeon]: que l’on peut traduire par pancake de tofu. C’est plus des tranches de tofu trempées dans une pâte à beignets.
  4. Les Songpyeon: dessert emblématique de Chuseok. Ce sont des gâteaux pâte de riz fourrés aux graines de sésame, aux haricots rouges, et aux marrons. Ils sont parfois parfumés aux aiguilles de pin. C’est très bon, pas trop sucré et plein de saveurs.

Après cette séance de cuisine, nous nous sommes rendus au marché de Daejeon: des vendeurs de street food, aux poissonniers, en passant par des magasins d’accessoires animaliers y ont pignon sur rue. Les marchés sont un bon moyen de constater les différences entre les aliments de base de la cuisine coréenne et ceux de la cuisine française. Les fruits sont généralement d’une taille proportionnelle à leur prix: très gros. Les coréens en mangent, je pense, moins souvent qu’en France. Nul laitier à l’horizon, et, sauf erreur de ma part, je n’ai pas vu de boucherie. Il y a par contre beaucoup de vendeurs de fruits de mer, de poissons séchés, de condiments divers et variés, et, enfin, de poulpes et d’animaux marins tentaculaires en tous genres. Miam.

chuseok3

Nous avons acheté quelques plats sur le marche et sommes allé dîner au bord d’une rivière. La vue y était magnifique. Nous n’avons pas ce genre d’illuminations dans nos « petits villages » français :p !

img_5736

De retour chez les parents de mon amie, la journée de préparation de Chuseok s’est terminée dans le calme.

Le lendemain matin, jour de Chuseok, nous avons pu assister à l’une des cérémonies qui rythment la fête. Ce premier rituel s’appelle le Charye (차례) et a pour but de rendre grâce aux ancêtres de la famille paternelle du foyer. A l’origine, les quatre générations précédentes devaient être honorées. Mais, par mesure d’économies pour les familles coréennes, le gouvernement coréen a encouragé ses citoyens à se limiter aux deux générations précédentes dès 1973.

La cérémonie se déroule comme suit: les membres de la famille revêtent de beaux vêtements, voire le hanbok, l’habit traditionnel coréen. La table est ensuite dressée d’après une disposition précise établie d’après les points cardinaux.

img_5778

Les fruits et les desserts sont placés au premier rang, ordonnés en fonction de leur couleur ( de l’est à l’ouest, du rouge au jaune), suivent les poissons séchés et différents condiments de légumes, viennent alors les soupes les plats riches en protéines. Enfin, le rang final  est composé d’un bol de riz et d’un bol de soupe pour chaque ancêtre.

Alors, les esprits des ancêtres entrent dans le foyer par la porte laissée entrouverte et s’assoient devant la table dressée en leur honneur. La famille s’incline plusieurs fois devant eux puis, le père ou le fils aîné leur sert à chacun un verre de Cheongju ( alcool coréen).

Après quelques instants, la famille s’assoit à son tour autour de la table et déguste les mets qu’elle a cuisiné.
Et cette année, grâce à mon amie Yonghwa et à sa famille qui a accepté de recevoir de presque inconnues, j’ai eu moi aussi cette chance ! Merci beaucoup à eux ! 정말 감사합니다 !

IMG_5780.JPG

Mes deux amies et moi sommes ensuite rentrée Séoul tandis que notre amie coréenne se rendait avec sa famille chez sa grand-mère maternelle pour la suite des festivités.

Ma journée ne s’est cependant pas arrêtée là car le soir même, j’ai testé un lieux emblématique de la culture coréenne: le jimjilbang !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :